Skip links

4 qualités essentielles d’un consultant en ressources humaines

Le masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but dalléger le texte.

Les ressources humaines jouent un rôle ancré dans le développement et l’atteinte d’objectifs au sein des entreprises et des organisations, sollicitant de nombreux professionnels du domaine. Les organisations peuvent se tourner vers la consultation RH lorsque leurs ressources internes sont limitées ou qu’elles ont besoin d’un expert pour un enjeu spécifique. 

La pratique professionnelle de consultant en ressources humaines ne convient pas à tous. En effet, bien qu’il n’existe pas de profil type, certaines compétences demeurent incontournables pour exceller dans le métier. Voici quatre qualités indispensables que doit posséder un consultant en ressources humaines.

#1 : Esprit d’entreprise

L’esprit d’entreprise est un acquis essentiel puisqu’il guidera l’ensemble de la démarche en permettant d’obtenir des contrats tout en bâtissant une réputation. 

En plus de devoir vendre ses services, le consultant doit établir une stratégie vis-à-vis l’attraction des clients. Certains préfèrent choisir une niche, c’est-à-dire se concentrer vers un domaine spécifique plutôt que de s’étendre à travers plusieurs types de marchés. L’ensemble de ces démarches auprès de potentiels clients ne sont pas des éléments facturables. «La plupart des contrats rémunérateurs seront de longue durée et, pour les obtenir, il faudra avoir fourni au préalable des efforts considérables» (Ford & Orellano, 2003)

De ce fait, le point suivant est d’autant plus important pour le bien-être du consultant : il doit combler bon nombre de défis et connaître une stimulation professionnelle constante. On observe que plusieurs consultants en ressources humaines ont auparavant tenté de faire carrière en entreprise, mais ont rapidement constaté que ce milieu ne leur convenait pas, faute de stimulation.

 «Bon nombre de consultants occupaient un poste qui ne présentait aucun défi ou dans lequel ils ne pouvaient pas suffisamment utiliser leurs multiples talents» (ibid.)

Le domaine de la consultation en ressources humaines permet de répondre à cette carence vu la grande diversité des clients et des projets. De plus, la majorité des consultants sont des travailleurs autonomes, rémunérés de contrat à contrat, un défi que la plupart des praticiens en ressources humaines n’ont pas à relever. 

L’esprit d’entreprise est un élément clé de la profession. En plus de devoir vendre ses compétences à de potentiels clients, le consultant doit constamment revoir et renouveler sa démarche stratégique et ainsi combler son besoin de défis et de stimulation. 

«S’établir à son compte peut constituer une expérience solitaire et menaçante. […] Cela requiert de [sa] part un niveau d’excellence non seulement dans [son] domaine d’expertise, mais aussi en affaires» (ibid.).

#2 : Sens analytique

Une fois un mandat obtenu, le sens analytique sera sans doute la qualité la plus sollicitée. Dès les prémisses d’un projet, le consultant doit faire preuve de précision, tant dans l’analyse diagnostique que dans la validation des besoins réels. «La collecte de données, l’analyse et le diagnostic constituent une partie intégrante de presque tous les projets de conseil. Si ces facteurs ne sont pas exacts dès le départ, on peut s’attendre à un désastre pendant le parcours» (ibid.)

Bien souvent, les clients font appel aux services d’un consultant afin d’obtenir un nouveau regard sur une situation problématique, d’où l’importance pour ce dernier de posséder de fortes habiletés analytiques. La curiosité et la créativité sont également des qualités essentielles qui permettent de résoudre ces problématiques complexes tout en se démarquant en tant qu’expert RH. 

«On s’attend à ce [qu’il décèle] les choses qui échappent à ceux qui sont plus proches de la situation et à ce [qu’il trouve] les moyens de résoudre des problèmes difficiles» (ibid.).

#3 : Communication

Un autre élément déterminant de la pratique du consultant est la capacité à communiquer, et ce, tant à l’écrit que verbalement. «Même [s’il possède]  des connaissances extraordinaires dans de nombreux domaines, [s’il est] incapable de les partager de façon compréhensible avec des personnes de divers types, [ses] connaissances resteront inutiles» (ibid.)Cet élément va également de pair avec l’esprit d’entreprise, puisque ce sont les talents de communicateur qui permettent de bien vendre ses services auprès de la clientèle. 

La confiance d’un client s’établira notamment à travers la capacité à dialoguer, tant avec lui qu’avec les employés de l’organisation. Puisque le consultant sera amené, dans la plupart des cas, à gérer des conflits internes, il est d’autant plus important qu’il soit en mesure de dialoguer et d’être à l’écoute face à tous les acteurs concernés. 

Le consultant RH doit toutefois faire attention à ne pas se faire autoritaire, mais plutôt être influent dans ses communications sans opter pour un ton trop sévère.

#4 : Discipline

«[La] capacité à [s’]autodiscipliner sera sans doute l’élément qui déterminera l’excellence de [la] pratique. Bien que la flexibilité du métier de consultant en ressources humaines soit attrayante, il peut s’agir d’un piège [s’il y a un manque] d’organisation» (ibid.)

À l’inverse des employés dans la plupart des milieux de travail, le consultant aura seul la charge de son horaire et de la gestion de son temps, d’où l’importance d’être constamment proactif dans la recherche de contrats et de faire preuve d’une grande autonomie dans la gestion du temps de chacun des mandats. 

De plus, il doit régulièrement faire appel à sa capacité d’autoréflexion et d’autocritique puisque «seuls [les] examens de rendement proviendront de l’attitude des clients qui choisiront, ou non, de faire de nouveau appel à [ses] services» (ibid.)

Au final, la capacité à se discipliner dans sa pratique sera probablement l’élément qui fera en sorte que le consultant en ressources humaines adorera ou non son métier.

 

Les consultants en ressources humaines possèdent de nombreuses qualités, y compris celles mentionnées ci-haut. De par leur nature audacieuse, ils n’hésitent pas à proposer de nouvelles idées et façons de faire, à utiliser leur créativité pour résoudre les problèmes auxquels ils font face et à mettre de l’avant leurs réussites.

Nos clients ont toujours de bons mots pour nos consultants, car ils proposent des solutions novatrices et pertinentes qui respectent la réalité et la culture de chaque entreprise et ils sont toujours prêts à relever de nouveaux défis.

Que vous soyez intéressés à faire appel à leurs services, à suivre une de leur formation, à en apprendre plus sur leur métier ou même à devenir vous-même consultant chez nous, il nous fera plaisir d’échanger avec vous et de répondre à toutes vos questions. N’hésitez pas à nous joindre pour tous vos besoins concernant le domaine des ressources humaines. 

 

Par Arielle Leblanc-Thibodeau

Révisé par Catherine Maheux-Rochette et Valérie Hanson

 

Source : Ford, L., et Orellano, T. (31 mai 2003). Être ou ne pas être consultant en ressources humaines : voilà la question.[EN LIGNE]