Skip links

Le leadership en contexte de télétravail

Télétravail, un mot qui est sur toutes les lèvres depuis bientôt 1 an. Le temps passe vite! Je me souviens du 13 mars 2020 comme si c’était hier, de la panique chez les gens et dans les entreprises suite aux annonces de confinement. Qu’est-ce que les entreprises pouvaient bien faire pour s’adapter? Comment allions-nous gérer les équipes de travail? Aujourd’hui, où en êtes-vous? Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts malgré le nouveau confinement. Le contexte a obligé les organisations et les employés à s’adapter rapidement, mais qu’en est-il aujourd’hui, près d’une année plus tard?  

 

Le e-leadership

Le e-leadership est la capacité d’influencer par la technologie. Cette capacité a été développée, pour plusieurs, dans les derniers mois. Pour les leaders en télétravail, le choix de bons outils technologiques n’est pas à négliger. Un exemple parmi tant d’autres est le SIRH, soit le logiciel des gestion des ressources humaines. Tout d’abord, c’est en identifiant leurs besoins et leurs enjeux organisationnels que ces leaders seront aptes à reconnaître les logiciels qui pourraient être en mesure de répondre à ceux-ci. D’emblée, nous savons que les organisations évoluent rapidement et c’est encore plus vrai en contexte de crise. Les besoins, tant ceux des employés que de gestionnaires, changent, c’est pourquoi il est probable qu’un outil qui était adapté depuis un moment ne réponde plus aux besoins actuels. Il est toujours pertinent de  faire un bilan des outils technologiques de temps à autre afin de s’assurer d’avoir toujours à votre disposition les outils les plus adaptés à votre situation.

 

La distance psychologique, le plus grand défi!

La distance psychologique est, plus que jamais, le grand défi auquel font face les gestionnaires et les employés. La distance psychologique est la perception de proximité qu’un individu a envers une autre personne (son gestionnaire), un groupe (son équipe) ou une organisation (son milieu de travail ou l’entreprise elle-même). C’est une perception propre à chacun et plusieurs facteurs influencent cette perception. Parmi ces facteurs on retrouve : 

  • La communication
  • L’implication
  • La reconnaissance
  • Le délai de réponse
  • Etc.

Dans les derniers mois, la proximité entre les gestionnaires et leurs équipes a été grandement affectée. En effet, bien que la plupart des gestionnaires aient mis beaucoup d’efforts pour garder des liens avec leurs employés, il est indéniable que la communication a été plus difficile en raison du télétravail forcé. Ces efforts doivent cependant être constants dans un contexte de crise. La communication est primordiale et permet aux gestionnaires de garder leurs employés mobilisés et motivés. Tout passe par le leader ou le gestionnaire. D’ailleurs, le sujet a été abordé dans de nombreux webinaires et plusieurs formations depuis le début de la pandémie. 

 

Comment diminuer la distance psychologique ?

Tel que mentionné ci-dessus, c’est au gestionnaire que revient la tâche de s’assurer que la distance psychologique ne s’installe pas au sein de son équipe. Une distance trop grande engendre du désengagement des employés, une baisse de motivation, des problèmes de performance et de communication, pouvant même mener à la rupture du lien d’emploi. Voici quelques pistes de solution : 

 

  • Communiquer

On ne le dira jamais assez, communiquez! Pour faire de la communication la clé de son succès, un gestionnaire doit communiquer régulièrement et efficacement. Il y a bien plus à la communication que de simplement transmettre de l’information, celle-ci englobe plusieurs habiletés telles que l’écoute active, le questionnement et la rétroaction, des compétences de plus en plus nécessaires chez un leader. La communication permet non seulement de contrer la distance, mais aussi de démontrer la disponibilité et l’accessibilité envers les employés. C’est l’occasion idéale de  faire du renforcement positif avec les employés et de discuter de l’avenir, même si celui-ci semble incertain en ces temps mouvementés. 

 

  • Se préoccuper des attentes individuelles

Il est également important d’organiser des rencontres individuelles ou des appels téléphoniques et de prendre le pouls des employés. La santé psychologique est précaire et de simples gestes tels que de prendre des nouvelles ou de demander « comment ça va? » influencent positivement le moral. Les employés apprécient qu’on s’informe de leurs préoccupations, de leurs besoins et de leurs attentes. Parfois, il ne suffit que de cinq minutes pour faire une différence dans la journée de quelqu’un.

 

  • Démontrer de l’empathie

Plus que jamais, les leaders doivent démontrer une certaine proximité avec les membres de leur équipe. La situation n’est facile pour personne, les défis d’adaptation et de conciliation sont grands. Une ouverture et une compréhension des enjeux permettent aux leaders de faire preuve d’empathie face à de multiples situations. Le leader doit agir à titre d’accompagnateur et adapter son style de communication selon la situation. L’intelligence émotionnelle qui, contrairement au quotient émotionnel, peut se développer, est essentielle à un bon leader. Il n’est jamais trop tard pour démontrer de l’empathie! 

 

En bref, les leaders jouent un rôle essentiel dans le travail à distance. Rappelez-vous la prémisse qui dit qu’on ne quitte pas une entreprise, mais un gestionnaire. Faire preuve de leadership est certes exigeant, mais tout gestionnaire est apte à aller de l’avant dans la recherche d’outils technologiques afin de s’aider au niveau de la gestion à distance. Il existe aussi, dans les entreprises, des ressources internes et externes mises à disposition. Il suffit de s’en munir et de démontrer de l’ouverture face à ce qui s’offre à nous. En ce sens, plusieurs formations et outils sont actuellement disponibles et facilement accessibles, notamment via la Clinique RH, à laquelle vous pouvez accéder gratuitement. Le coaching est une autre alternative et peut s’avérer très formateur tout au long du parcours professionnel d’un leader. Finalement, des activités d’équipe sont aussi possibles en vidéoconférence afin de redonner vie et motivation à vos équipes de travail, notamment la conciliation d’équipe avec Atman ou Totem, qui peuvent être très bénéfiques.

Quoi qu’il en soit, nous ne connaissons pas ce que nous réserve l’avenir et tout ce que vous avez fait par le passé et ce que vous ferez dans les prochaines semaines demeureront. 

 

Vous désirez en discuter avec moi ou obtenir du support dans le développement de votre leadership? N’hésitez pas à communiquer avec moi!

 

 

Par Catherine Émond, consultante en ressources humaines et coach professionnelle