Skip links

Recruter à l’international : Par où commencer?

Avec la pénurie de main-d’oeuvre qui touche présentement le Québec et le taux de chômage le plus bas que la province ait connu depuis 1976, plusieurs employeurs n’ont d’autre choix que de se tourner vers le recrutement international pour embaucher des candidats qualifiés. Certes, avec des processus rigoureux et l’accompagnement de spécialistes, l’immigration pourrait bien être la pièce manquante au casse-tête des employeurs québécois. Cependant, il importe de mettre en lumière certains points qui sont à considérer avant d’avoir recours au recrutement international.

 

En tant que propriétaire d’entreprise québécois, il est tout naturel que vous ayez déjà considéré le recrutement international pour pallier le manque de main-d’oeuvre disponible ici. En effet, les avantages du recrutement international sont nombreux, particulièrement compte tenu de la situation actuelle du marché du travail au Québec. Aujourd’hui, la capacité d’attraction de la plupart des entreprises québécoises est réduite. Même les entreprises avec des marques employeur très fortes et de bonnes gammes d’avantages sociaux rencontrent certaines difficultés avec leur recrutement. Cela s’explique par une concurrence féroce entre les employeurs, tous secteurs d’activité confondus.

 

Ainsi, le recrutement international vous permettra de :

  • Avoir accès à de la main-d’oeuvre qualifiée;
  • Faire rayonner votre entreprise à tous les niveaux (municipal, provincial, national, mais aussi auprès des clients);
  • Stimuler l’ouverture et la diversité de votre entreprise;
  • Stimuler l’entraide, le partenariat et l’altruisme de vos employés;
  • Vous ouvrir à d’autres méthodes de travail.

 

C’est sans parler de la diminution du taux de roulement. Un taux de roulement élevé coûte toujours très cher à une entreprise – chaque départ coûte entre 0,5 et 1,5 fois, en moyenne, le salaire annuel de l’employé qui quitte. En principe, un candidat recruté à l’international arrive avec un permis de travail fermé, ce qui signifie qu’il n’est pas autorisé à travailler ailleurs que dans l’entreprise qui l’a recruté, et ce, pour une période de un à deux ans. Ainsi, nous croyons que le recrutement international contribuera grandement à faire diminuer le taux de roulement, ce qui engendrera à coup sûr des répercussions très positives en termes de finance, de climat de travail et de productivité. 

 

À quels défis faut-il s’attendre?

Tout d’abord, il est important de prendre conscience du fait que les différences entre un recrutement international et un recrutement local sont assez importantes, tant pour les procédures, plus complexes, que pour l’investissement requis de la part de l’entreprise. Une organisation qui désire investir dans le recrutement international a donc tout intérêt à faire affaire avec des experts du domaine. Pour vous aider dans votre cheminement, voici trois points que vous devriez considérer avant de penser à recruter à l’international.

 

  1. Les délais
    Un processus de recrutement international prend plusieurs mois et se prolonge parfois même jusqu’à un an, dépendant, entre autres, du pays de provenance du candidat. Par exemple, un préavis, en France, est de 1 à 3 mois, selon le statut du candidat. Le processus de recrutement international inclut les recherches, le recrutement, l’obtention du ou des visas et les autres démarches administratives. 
  2. Les coûts
    En plus des coûts reliés directement à l’offre de service des professionnels avec qui vous ferez affaire, les frais des visas sont très variables. En effet, ces frais, en fonction du statut du candidat et de son métier, peuvent doubler. Par exemple, pour un candidat qui s’expatrie avec sa famille, il faut aussi effectuer des démarches pour obtenir des visas pour le conjoint et, s’il y a lieu, les enfants. 
  3. L’intégration
    Il faudra prendre en compte et gérer les différences de culture, de climat et de gestion afin de faciliter l’intégration du candidat. Cela peut sembler banal, mais en France, de base, les employés ont 5 semaines de vacances. Comme ce n’est habituellement pas le cas au Québec, il faut se préparer en conséquence et s’assurer que les candidats en soient conscients. Dans un autre ordre d’idées, il sera parfois nécessaire d’organiser des formations pour vos candidats. Par exemple, il est indispensable de former un électricien français devant s’adapter aux normes canadiennes. Des formations sur la gestion de la diversité culturelle en milieu de travail peuvent aussi être intéressantes à considérer dans certains entreprises. 
Le fonctionnement

Vous avez pris le temps de réfléchir à ce qu’implique un recrutement international et vous considérez être prêt à vous lancer? La première étape consiste à trouver une équipe qualifiée qui sera en mesure de comprendre vos besoins d’embauche et votre contexte d’entreprise pour ensuite vous accompagner dans les différentes étapes du processus. Il va sans dire qu’un recrutement international réussi vous garantit un avantage concurrentiel. Maintenant, en quoi consistent les différentes étapes? 

 

  1. Compréhension des besoins d’embauche et évaluation du contexte
  2. Élaboration de la stratégie de diffusion des offres d’emploi
  3. Exécution du processus de recrutement*
    – Première entrevue (Skype, Whatsapp, Viber, etc.)
    – Deuxième entrevue avec le client (Skype, Whatsapp, Viber, etc.)
    – Vérification des références professionnelles
    – Test psychométrique
  4. Sélection des candidats retenus
  5. Administration du dossier d’immigration du candidat (étape prise en charge par notre équipe d’avocats et de consultants en immigration en collaboration avec les candidats retenus)
  6. Préparation de la stratégie d’accueil
    – Plan d’intégration à l’interne (en entreprise)
    – Plan d’intégration externe (en collaboration avec divers organismes)
  7. Arrivée du candidat

 

*Veuillez noter que nous avons une équipe sur le terrain en France. Il est donc possible d’effectuer des entrevues en personne avec les candidats français.

 

Comme vous avez pu le constater, le recrutement international a beaucoup d’avantages, mais son processus – notamment l’administration du dossier d’immigration du candidat – demande des connaissances spécifiques et beaucoup de rigueur, c’est pourquoi il est fortement recommandé de faire affaire avec des spécialistes, tant pour le recrutement en tant que tel que pour l’aspect légal.

 

Vous souhaitez recruter à l’international et discuter de vos besoins avec un de nos spécialistes? N’hésitez pas à communiquer avec notre équipe!