Skip links

Repreneuriat et gestion des RH : les éléments clés d’un transfert réussi

Pour de plus en plus d’entrepreneurs québécois, le repreneuriat se révèle être une option très attrayante. En effet, des études démontrent que le nombre de personnes souhaitant se lancer en affaires par le biais du repreneuriat est passé de 2 % à 21,2 % de 2005 à 2016. Le repreneuriat, qui consiste à reprendre ou à racheter une entreprise déjà existante plutôt que d’en créer une nouvelle, est un phénomène qui a pris de l’ampleur dans les dernières années, ce qui a fait grimper le nombre d’aspirants repreneurs. Cependant, comme avec tout mouvement émergeant, il est important de faire preuve de discernement.

On estime que 23% des propriétaires de PME, d’ici 2022, veulent céder leur entreprise, ce qui représenterait le transfert d’environ 37 000 entreprises.

L’avenir de ces entreprises qui devront changer de mains dans les prochaines années aura certainement un impact sur la santé économique de la province. Conscient de ces enjeux futurs, le CTEQ (Centre de transfert d’entreprises du Québec), avec l’organisation du Sommet international du repreneuriat, encourage la prise de mesures pour sensibiliser la population et les entrepreneurs à l’urgence de la situation et à l’importance de créer des liens entre entrepreneurs et repreneurs potentiels.

Ainsi, l’engouement pour le repreneuriat peut en partie s’expliquer par une meilleure compréhension du phénomène, qui a bénéficié de plus d’attention des médias dans les dernières années. En outre, le repreneuriat est plus accessible que l’entrepreneuriat traditionnel et le financement est souvent plus facile à obtenir, car la plupart des institutions financières sont plus à l’aise de financer une entreprise existante, possédant un passé et des actifs, qu’une start-up.

 

Les éléments à considérer lors de la reprise d’une entreprise

Il est clair que le repreneuriat a plusieurs avantages, mais il serait présomptueux de croire que le processus de reprise d’une entreprise est toujours simple. En effet, lors d’un transfert, il est important de prendre en compte tous les volets de l’entreprise, et non pas seulement les volets fiscal et légal. Le personnel d’une organisation étant son actif le plus important, il est primordial d’accorder une attention particulière à la gestion des ressources humaines de l’entreprise reprise.

De ce fait, lors du transfert d’une entreprise, le repreneur devrait toujours prendre connaissance des normes de l’entreprise en matière de RH. Certaines organisations possèdent un manuel RH, souvent appelé manuel de l’employé, qui les répertorie : vacances, jours fériés, télétravail, avantages sociaux, code d’éthique, etc.

Il en va de même pour les stratégies RH mises en place, qui évoluent habituellement avec les enjeux auxquels l’entreprise fait face au cours d’une période donnée. Il peut s’agir d’un plan de formation ou de relève, de coaching ou d’une refonte du processus d’attraction et de rétention de la main d’oeuvre, par exemple.

Pour l’acquéreur, apprivoiser la culture d’entreprise en place – et considérer la question de la faire, ou non, évoluer -, comparer son style de leadership à celui de l’ancien dirigeant et établir sa crédibilité auprès des employés sont autant d’éléments qui contribueront au succès de la reprise.

Lors de l’acquisition d’une entreprise, les employés entrent en phase de gestion de changement, ce qui amène beaucoup d’insécurité, d’inconnu et de rumeurs. Certains employés quitteront l’entreprise et d’autres perdront leur engagement. Un bon plan de communication et d’action est alors de mise. Afin d’assurer un transfert harmonieux, le repreneur et l’ancien propriétaire ont tout intérêt à procéder de façon logique et respectueuse des employés. Le repreneur doit être en mesure de bien communiquer sa vision afin que les employés y voient un espoir d’amélioration.

Il ne s’agit là que de quelques unes des nombreuses facettes de la gestion des RH qu’il est important de prendre en compte lors du rachat d’une entreprise. Si la tâche semble lourde, n’ayez crainte! Il existe des spécialistes qui peuvent vous accompagner dans la gestion des différents aspects RH de la reprise d’une entreprise, notamment la mise sur pieds de politiques RH et la mobilisation de l’équipe de travail. Si vous désirez en apprendre davantage sur les services que nous offrons, n’hésitez pas à communiquer avec nous!

Laissez-vous guider par un de nos experts, louez un RH maintenant!

 

Article par Catherine Maheux-Rochette en collaboration avec Catherine Émond, coach et consultante en ressources humaines

 

Sources :

https://www.bnc.ca/entreprises/conseils/transfert/avantages-du-repreneuriat.html